Retour à l'accueil du site Cnam Lorraine
Accueil > Presse > 2013 > Régions transfrontalières : un atout pour entreprendre
Régions transfrontalières : un atout pour entreprendre PDF Imprimer Envoyer
Photo Philippe Riedinger

Le Cnam et son partenaire allemand HTW travaillent ensemble à améliorer les compétences transfrontalières des petites et moyennes entreprises. Mardi, à l'Eurodev, les deux organismes ont lancé leur plateforme internet.

« Aujourd'hui, c'est le lancement officiel de notre plateforme internet. » Mardi, à l'Eurodev Center de Forbach, Guy Keckhut, directeur adjoint du Cnam Lorraine, a accueilli une centaine de décideurs lorrains : chefs d'entreprises, institutionnels, managers de réseaux pour leur présenter le projet Action Saar Lorraine. Un projet Interreg, financé par des fonds européens, pour aider les petites et moyennes entreprises et leurs dirigeants à développer leurs compétences transfrontalières. « Ce projet a démarré il y a un an », rappelle Guy Kechhut.

Découvrir le marché voisin
Le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) et la Hochschule für Technik und Wirtschaft des saarlandes (HTW), partenaires dans la création et le développement du pôle de formation transfontalier, installé sur l'Eurozone, se sont en effet fixés comme objectif de favoriser et d'accompagner, en s'appuyant sur leurs expériences et expertises respectives, la mobilité professionnelle et les échanges économiques de part et d'autre de la frontière. Cette action commune a pour but de sensibiliser les dirigeants des PME-PMI aux atouts du territoire transfrontalier et de les accompagner dans la découverte du marché voisin. « Nous mettons en place des coopérations, en organisant régulièrement des rencontres, des échanges et maintenant en créant une platerforme internet », se réjouit le directeur adjoint du Cnam. A la fois outil de communication, lieu de compilation d'informations, cette banque de données en ligne va mettre à la portée des entreprises une foule de renseignements pratiques sur des thématiques transfrontalières.

Une centaine de personnes a répondu à l'invitation du Cnam et du HTW, dont M. Choserot, vice-président du conseil régional.

La journée a débuté par des échanges de bonnes pratiques transfrontalières, avec la présentation du projet TransInfoNet. Des ateliers thématiques ont ensuite permis aux participants d'aborder des sujets comme celui de la communication interculturelle, comment améliorer ses relations commerciales avec ses partenaires, les clés du recrutement transfrontalier. Une table ronde sur des retours d'expériences d'entreprises a donné la parole à six dirigeants sarrois et français. Présentant les uns et les autres leurs activités transfrontalières, leurs difficultés pour certains à recruter du personnel qualifié formé, cet échange a, une nouvelle fois, révélé l'impérieuse nécessité de parler la langue du voisin « L'avenir, c'est le multilinguisme », ont insisté les dirigeants, en encourageant les jeunes à ne surtout pas négliger l'apprentissage des langues.

© Le Républicain Lorrain
26 septembre 2013