Retour à l'accueil du site Cnam Lorraine
Se former pour intégrer des fonctions de direction en établissement de santé PDF Imprimer Envoyer

Le Titre professionnel Gestionnaire d’établissements médicaux et médico-sociaux (Niveau I – enregistré au Répertoire national des certifications professionnelles) proposé par le Cnam en Lorraine est destiné aux professionnels de santé souhaitant acquérir des compétences de gestion et de direction. La formation est dispensée deux jours par semaine pendant deux ans dans les locaux du Pôle de formations transfrontalier à Forbach. Christiane Broda a rejoint cette formation en 2007 et retrace aujourd’hui son parcours.

Après avoir suivi une formation de comptable en alternance, Christiane a exercé une activité de secrétaire comptable dans diverses structures avant d’intégrer la Croix-Rouge. A trente ans, elle obtient un poste administratif à l’école d’infirmières de la Croix-Rouge, dans lequel elle gère le personnel, le budget et l’entretien, tout en continuant à se former « sur le tas, notamment aux travers de revues spécialisées, principalement pour ce qui touche aux ressources humaines ». A ce même poste pendant dix-huit ans, Christiane estime avoir « énormément progressé en termes de connaissances et de compétences », ce qui s’est reflété dans l’évolution des tâches qui lui ont été dévolues. « Mon poste a évolué vers celui de responsable administratif et financier ».

C’est la directrice de l’école d’infirmières qui, ayant découvert la formation, a proposé à Christiane de la suivre. L’envie d’avoir une certification correspondant à ses fonctions a poussé Christiane à franchir le pas et à intégrer la formation proposée par le Cnam en Lorraine. « Jusque-là, j’avais acquis l’essentiel de mes connaissances dans des ouvrages spécialisés. J’avais envie, et même besoin, d’avoir une vraie base théorique à ajouter à ma pratique ». Mais avant de pouvoir intégrer cette formation, Christiane a dû effectuer une validation des acquis professionnels (VAP) en 2007, processus qui permet de poursuivre des études malgré l’absence des diplômes requis. Une commission décide alors si votre expérience professionnelle vous permet d’intégrer la formation souhaitée.

En intégrant la formation, Christiane envisageait déjà de s’améliorer sur de nombreux aspects : la stratégie, le positionnement d’un directeur, l’organisation et les ressources humaines… « J’ai appris beaucoup de choses, notamment dans la posture du directeur : être en mesure de prendre de la hauteur, de garder le cap et d’être fédérateur… C’est un métier difficile, mais passionnant ! » Et si elle se décrit comme une personne de détails, l’un des éléments qui lui sert énormément aujourd’hui a été l’importance accordée à la synthèse : « Lors de certains de nos exercices, il nous fallait systématiquement réaliser une synthèse en deux mots de nos réflexions. Je m’en sers au quotidien pour réaliser des schémas synthétiques, avant de descendre progressivement dans le macro ».

Mais c’était également pour elle l’occasion de rencontrer des intervenants qu’elle décrit comme des « professionnels de haut niveau » qui lui ont permis d’entrevoir les approches « des professionnels avec lesquels [elle] échange aujourd’hui dans [son] travail ».  Des rencontres enrichies par les échanges entre les élèves de la formation, tous issus de parcours professionnels et personnels différents. C’est avec les travaux de groupe que cette richesse s’exprime au mieux : « Lors d’exercices de gestion de projet, au sein du groupe, il arrivait que nous ayons des avis divergents. S’ensuivait alors tout un travail de négociation, de discussion, qui faisait gagner le projet en qualité ».

Christiane a obtenu son diplôme en 2008 et a depuis changé de poste : « dès mon retour de formation, j’ai été sollicitée pour devenir chef de projet. Aujourd’hui, je suis directrice par intérim des Instituts régionaux de formation sanitaire et sociale d’Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne de la Croix-Rouge ». Un poste qui l’amène à utiliser l’ensemble des compétences acquises lors de sa formation, notamment dans le cadre de la structure organisationnelle et dans la prise de recul.

© Cnam Lorraine
10 mars 2014