Retour à l'accueil du site Cnam Lorraine
Une voix royale PDF Imprimer Envoyer
Photo Est Républicain

Formation Des ex-élèves de Bichat futurs experts comptables sont venus témoigner de leur parcours.

TOUS TROIS sont des anciens élèves de Bichat, tous étaient en BTS CGO (Comptabilité et gestion des organisations). Le temps d'une heure, ils sont venus expliquer quel était leur quotidien. Céline Defranoux va prochainement s'inscrire à l'ordre des experts comptables. La jeune femme a également retracé son parcours atypique : un bac sciences de l'ingénieur, une première année de licence scientifique, avant de rejoindre le lycée Bichat où elle décroche son BTS. Son cursus est ensuite linéaire : DCG (diplôme de comptabilité et de gestion) puis DSCG (diplôme supérieur de comptabilité et de gestion) avec le Cnam en alternance : deux jours de cours à Nancy, deux jours en entreprise. Tout comme ses deux jeunes collègues.

Emilie Gix a surtout insisté sur le travail important que demandait cette formation. « C'est clair, l'alternance, ce n'est pas des vacances. C'est un sacré travail à fournir, mais cela permet de se faire embaucher par l'un des employeurs que l'on a tout au long de son cursus », reconnaît Céline. « Les cabinets jouent le jeu : ils ne sont pas là juste pour nous former mais pour nous avoir comme collaborateur », ajoute Gaëtan Cuny. Après un bac ES, un BTS CGO, le DCG en alternance dans une entreprise de transport, Gaëtan suit les cours du DSCG toujours en alternance avec la pratique dans un cabinet comptable. « Pendant ces formations, vous approfondissez ce que vous avez fait en BTS. On vous demandera beaucoup plus d'analyse. » Le jeune homme en costume gris souligne : « Je n'aurais pas le même niveau sans l'alternance. » Comme Frédéric Chapuy, expert comptable, qui donne aussi des cours au Cnam, et Christelle Conte, chargée de recrutement en alternance du Cnam, tous participaient à la première conférence d'un cycle qui en compte une vingtaine, destinées à présenter les études et les métiers après les BTS proposés à Bichat. « Nous avons toujours une forte demande de ce lycée : « 8 à 9 étudiants sur 26 en DCG viennent de Bichat. Et 90 % sont embauchés à la sortie. Il y a encore du travail dans ce domaine », souligne l'une des participantes à ce rendez-vous. « Vous pouvez travailler avec votre BTS mais il est de plus en plus recommandé, en particulier en comptabilité, de continuer ses études », a expliqué Servais Jost, le proviseur du lycée Bichat, aux élèves du BTS CGO.

© L'Est Républicain
Février 2015