Retour à l'accueil du site Cnam Lorraine
Accueil > Presse > Des jeunes pousses se dévoilent
Des jeunes pousses se dévoilent PDF Imprimer Envoyer
Photo Est Républicain

Alexis BÉATRIX, 44 ans, est fondateur d'une jeune entreprise innovante, tout juste un an d'existence : The WIW, « what is what, quoi et quoi ». L'ancien officier de marine, ingénieur de formation, s'est spécialisé dans le traitement de données « raffinées » au profit de l'industrie. « Nous sommes appelés à nous internationaliser », dit-il.
Mercredi soir à la chapelle du château, ce créateur a présenté un parcours croisé de son entreprise et du sien, à l'occasion d'une discussion partie du thème : « Et un jour, c'est moi qui innove... ». Il n'était pas seul, les créateurs de deux autres jeunes pousses étaient présents.
Cette soirée témoignage est organisée en prémices des Rencontres de Grand'Est Innov@tions mises en place par le CNAM (conservatoire national des arts et métiers en Lorraine), prévues le samedi 1er octobre prochain au château. « Cinquante jeunes entreprises innovantes aux thématiques variées du Grand Est seront présentes », explique Cécile Brice, du CNAM. « Ils viendront tester leurs innovations. Cela sera instructif pour tous. Les entrepreneurs auront un premierretour d'expérience grâce à la venue de premiers usagers lors de cette journée. Le CNAM voudrait aller plus loin avec ces rencontres dans son installation au château et son ancrage dans le territoire. » Le projet d'octobre est dans sa phase d'appel. Les dirigeants des deux autres entreprises ont suivi Alexis Béatrix dans la même démarche de présentation : Amal Belabbes, Alicia Janin et Lucie Metz avec Stibidik. Ce sont des « personnal chineuses », intervient Cécile Brice, « et des anciennes élèves du CNAM. Avec leur entreprise, elles aident leurs clients à chercher des pièces rares. Elles ont lancé leur site internet ». La dernière jeune pousse mise en avant, âgée d'un an et demi, est l'oeuvre d'Erwan Claudel : Stimul'Activ. Grâce à une application sur tablette et « un petit robot émotionnel », le fondateur propose une aide stimulante à toutes les personnes souffrant de déficience cognitive, comme celles atteintes d'Alzheimer. « Le robot sera en IME en octobre. Un prototype sera présent le 1er octobre », indique le jeune homme avec certainement les dirigeants de Stibidik et The WIW.
En parallèle des témoignages, l'invité d'honneur, René Sylvestre, fondateur du groupe l'Étudiant et de plusieurs incubateurs parisiens..., est intervenu sur la création d'entreprise : comment on se lance, comment vient l'idée...

© Est Républicain
2 juillet 2016