Retour à l'accueil du site Cnam Lorraine
Colloques


La cybercriminalité : réalités et solutions / Juin 2008 PDF Imprimer Envoyer

Dans le cadre de leur coopération avec l’Ecole Polytechnique de Montréal (CAN), la Chambre des employés privés Luxembourg (L) et le Conservatoire national des arts et métiers en Lorraine (F) organisent les premières Journées Professionnelles en Grande Région sur le thème de la cybercriminalité.

Parce que le cyberespace est aujourd’hui devenu notre environnement quotidien de travail dans lequel se développent nos activités économiques, il s’agit d’en analyser les potentiels, mais surtout les risques qui tendent à le rendre particulièrement vulnérable.

Des experts venus de différents horizons géographiques et professionnels auront à cœur d’apporter les réponses les plus actuelles auxquelles nous prétendons tous afin de nous prémunir des nouvelles menaces qui se font jour au sein de l’espace numérique.
Ces journées s’adressent donc à tous les professionnels de notre territoire de coopération en Grande Région : dirigeants d’entreprise, informaticiens, polices, gendarmeries, responsables politiques, universitaires, administrations, justice et l’ensemble des professionnels concernés.

Dates : Jeudi 19 et Vendredi 20 juin 2008
Lieu : Remich, Luxembourg
Avec le 19 juin sur le thème "Les entreprises face aux nouveaux risques" par Eric Denécé, directeur, Centre français de recherche sur le renseignement, professeur associé, Université Montesquieu – Bordeaux IV (F)
 
Hommes et organisations : la santé au coeur des enjeux de l'entreprise / novembre 2004 PDF Imprimer Envoyer

22 novembre 2004, Nancy
23 novembre 2004, Metz
24 novembre 2004, Mondorf-les-Bains

LE THEME

Le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), le Laboratoire de Psychologie de la santé de l’Université de Metz, la Mutuelle Préviade-Mutouest et la Division de la Santé au travail du ministère de la Santé du Grand-Duché de Luxembourg, organisent un congrès autour d’un sujet de société inscrit dans les priorités gouvernementales. Ce congrès touche un large public avec en premier lieu les acteurs et décideurs du monde du travail, les collectivités, les chercheurs et la communauté scientifique… En effet, l’environnement de travail et ses conséquences sur la santé de l’individu, actif ou non, subissent une mutation radicale. Il convient de prendre la mesure de cette situation sur le plan européen afin de sensibiliser tous les acteurs concernés par ce phénomène, qu’il s’agisse des salariés eux-mêmes, des managers, des médecins du travail, des ergonomes et des psychologues. Ce congrès transdisciplinaire (psychologie, sociologie, ergonomie, économie,…) propose donc une réflexion, des pistes d’action et d’intervention sur les questions de santé et de travail :
- quelles mesures de prévention et d’éducation à la santé mettre au sein des organisations ?
- quelles conséquences le travail engendre-t-il sur la santé des salariés, par exemple dans le cas de la perte de travail, de l’accident de travail, de la maladie professionnelle… ?
- en quoi l’organisation du travail, le management ou l’environnement de travail peuvent avoir des conséquences sur la santé des salariés ?
- quels sont les réalités et les enjeux de la violence au travail ?

Au programme : Une conférence inaugurale se tiendra le 22 novembre 2004 à Nancy (France).
Les deux journées d’activités scientifiques qui suivront se dérouleront sous formes de sessions thématiques, de communications scientifiques, de conférences plénières et de tables rondes :
- la première journée, le 23 novembre à Metz (France),
- la seconde journée, le 24 novembre à Mondorf-les Bains (Grand-Duché de Luxembourg).

LE COMITE SCIENTIFIQUE

- Audouin, Luc (IEST & HEC, France)
- Baumann, Michèle (Ecole de Santé publique de Nancy, France)
- Bardelli, Pierre (ESM de Metz, France)
- Bouly, Jean-Claude (Cnam, France)
- Cassitto, Maria-Grazia (Université de Milan, Italie)
- Cerclé, Alain (Université de Rennes 2, France)
- Clot, Yves (Cnam, France)
- Costantini, Marie-Lou (Université de Metz, France)
- Damiani, Carole (ALFEST/INAVEM, France)
- Debout, Michel (CHU de Saint-Etienne, France)
- Dompierre, Johanne (Université de Laval, Québec, Canada)
- Fayard, Henri (Ecole nationale d’ingénieurs de Metz, France)
- Fischer, Gustave-Nicolas (Université de Metz, France)
- Gold, David (Organisation internationale du Travail, Suisse)
- Gonik, Viviane (Institut universel romand de Santé au travail, Lausanne, Suisse)
- Lanfranchi, Jean-Baptiste (Université de Metz, France)
- Lebigot, François (Professeur agrégé en Psychiatrie militaire, France)
- Légeron, Patrick (Université de thérapie comportementale et cognitive, Sainte-Anne, France)
- Morin, Michel (Université d’Aix-Marseille, France)
- Musiol, Michel (Université de Nancy 2, France)
- Pansu, Pascal (Université de Grenoble, France)
- Pitti, Raphaël (Professeur agrégé en Médecine d'urgence, HIA Legouest Metz, France)
- Py, Jacques (Université de Paris 8, France)
- Salter, Bill (Organisation internationale du Travail, Suisse)
- Santiago-Delfosse, Marie (Université de Lausanne, Suisse)
- Spitz, Elisabeth (Université de Metz, France)
- Steffes, Carlo (Ministère de la Santé, Grand-Duché de Luxembourg)
- Somat, Alain (Université de Rennes 2, France)
- Soulimani, Rachid (Université de Metz, France)
- Tarquinio, Cyril (Université de Metz, France)
- Truchot, Didier (Université de Besançon, France)
- Viaux, Jean-Luc (Université de Rouen, France)
- Vischer, Jacqueline (Université de Montréal, Québec, Canada)
 
Entreprise, risque et société : de la maîtrise des risques à la gestion des crises / mars 2003 PDF Imprimer Envoyer

29 mars 2003, Hôtel de la Région, Metz

LE THEME


De la catastrophe d'AZF à la prise en compte des risques majeurs par les collectivités, du problème des affaissements miniers sur le territoire lorrain à la mise en place de cellules de crise et de structures d’accompagnement des personnes en cas de catastrophe ou d’accident sont autant de problématiques de société soulevées par l’actualité.
Un premier temps de la rencontre a abordé la vulnérabilité des systèmes économiques et industriels, autour un certain nombre de questionnements, dont :
- existe-il une alternative au tout réglementaire dans la maîtrise des risques ?
- au sein de l’entreprise, comment appréhender les questions de sûreté, de secret industriel ? Plus globalement, comment assurer la sécurité des biens et des personnes ?
- comment gérer, dans la complexité imposée par la mondialisation des échanges, le risque concurrentiel ?...
Un deuxième temps était dédié à la question du management des crises, à travers la présentation de stratégies et d’outils d’intervention, et une attention particulière sur la prise en compte des victimes. Les sujets traités ont abordé notamment les questions suivantes :
- devant le nombre grandissant de braquages, de prises d’otages, et délits divers, quelles réponses adaptées peuvent être mises en œuvre dans l’entreprise pour développer un comportement managérial optimal ?
- comment anticiper, et le cas échéant, gérer les situations de crise ? Comment préparer l'après-crise ?
- quels moyens, quelles organisations mettre en œuvre pour assurer une prise en charge efficace des victimes de violences, de situations de travail, de catastrophes naturelles, d’accidents ? Comment accompagner ces populations, tant sur le plan matériel que psychologique ?...
 
LES INTERVENANTS


- Jean-Claude André, directeur scientifique de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS).
- Michel Astruc, délégué régional de Gaz de France en Lorraine.
- Jean-Claude Bouly, professeur à la chaire de Prospective industrielle du Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), directeur du Cnam Lorraine.
- Jacques Cercelet, président de l'Association régionale du Cnam de Lorraine (Arcnam) (en fonction jusque juin 2003).
- Bertrand Coldre, correspondant Sûreté d'Air France, responsable de la mission "Risques aéronautiques" à la Direction des escales de France.
- Daniel Delattre, directeur de Honeywell Performance Polymers (en fonction jusque juin 2003).
- Éric Denécé, directeur du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R).
- Jean-Louis Deschanels, directeur de Deschanels Consultants.
- Nicolas Ferrandon, Pdg de Baron Communication.
- Jérôme Goellner, directeur régional de l'industrie, de la recherche et de l'environnement de la Région Lorraine (Drire).
- Bernard Hagelsteen, préfet de la Région Lorraine, préfet de la Moselle.
- Guy Keckhut, responsable de la promotion de la Culture scientifique et technique au Cnam Lorraine.
- François Muller, vice-président du Conseil régional de Lorraine.
- Catherine Piednoël, consultante senior du Cabinet Arjuna.
- Professeur Raphaël Pitti, chef du service de réanimation de l'Hôpital d'instruction des armées Legouest à Metz.
- René Ripoll, directeur de l'Institut de formation du groupe Cora.
- Jean Robert, chargé de développement commercial à la GMF.
- Docteur Mario Steffes, chef de la division de la Santé au travail du Luxembourg.
- Pierre Tache, chargé du domaine de la Sécurité économique à la Brigade de surveillance du territoire de Metz.
- Cyril Tarquinio, maître de Conférences HDR, Laboratoire de Psychologie de l'Université de Metz, Professeur de Psychologie du Travail au Cnam Lorraine.
- Guy Vattier, vice-président du Conseil régional de Lorraine, président de l'Agence de prévention et de surveillance des risques miniers.
 
CE QU'EN A DIT LA PRESSE


« La gestion des risques industriels : le thème du colloque organisé par le Cnam (…) Les différents aspects du débats ont été abordés tout au long de la journée. Notamment la prise en charge psychologique des victimes que préconise Cyril Tarquinio, maître de conférence à l’université de Metz. (…) Consultant en sécurité, Jean-Louis Deschanels est revenu sur les réponses à envisager après les catastrophes d’AZF et de Billy-Berclau. " La notion de risque zéro n’existe pas et se reposer uniquement sur la réglementation n’est pas la solution miracle, au contraire. »
L’Est Républicain, 30 mars 2003

« La maîtrise des risques. Un sujet qui tourmente bon nombre de décideurs et de chefs d’entreprise surtout depuis les récents accidents (AZF, World Trade Center, tremblement de terre, glissements de terrains…) qui n’ont fait que raviver les psychoses. Afin d’aiguiller les élus locaux et les acteurs économiques, le Cnam a organisé un important colloque sur la maîtrise des risques et la gestion des crises. Des intervenants de renommée nationale voire mondiale ont planché sur le sujet(…). »

Les Tablettes lorraines, 4 avril 2003