Bonne pratique au restaurant : comment faire de la cuisine éthique ?

La lutte contre le gaspillage de nourriture est à l’ordre du jour des ODD de l’ONU. À cet effet, les cuisiniers professionnels ou non sont appelés à plus de responsabilité et d’éthique en matière de pratiques culinaires. Quand on sait qu’il existe dans le monde des millions de jeunes malnutris, il y a de quoi s’inquiéter et s’engager résolument dans l’adoption de cette culture dite de gastronomie éthique. Découvrez ici quelques bonnes pratiques pour apprendre à faire de la cuisine écoresponsable.

La gastronomie éthique, une cuisine respectueuse de la nourriture

Le gaspillage culinaire fait partie des mauvaises habitudes développées par la société moderne. Ceux qui trouvent cette habitude tout à fait normale :

  • s’approvisionnent en ingrédients de cuisine non nécessaires qu’ils jettent ensuite ;
  • mangent et laissent des restes énormes dans leurs plats ;
  • jettent les restes de la veille alors qu’ils sont encore utilisables ;
  • jettent de la nourriture refroidie, etc.

Cuisiner et manger éthique revient donc en premier à s’approvisionner en produits de proximité cultivés de façon saisonnière. Cela permet de valoriser avant tout la production des petits paysans. Vous pouvez pour cela suivre une formation en restauration pour savoir comment mettre en place un restaurant éthique où l’on ne jette pas la nourriture à l’emporte-pièce.

Utiliser les produits bio pour faire de la cuisine responsable

Faire de la cuisine bio responsable, c’est savoir utiliser chaque ingrédient dans son entièreté . Donc, il n’est pas question de gaspiller ne serait-ce que les fanes (tiges et feuilles) de radis ou de pomme de terre. Ces parties de plantes herbacées peuvent servir notamment à préparer des tisanes.

Les légumes bio sont également fort bien appréciés dans la cuisine responsable. Vous pouvez, par exemple, faire usage des feuilles aromatiques pour assaisonner vos repas. Par ailleurs, pour ne pas être à court d’ingrédients de cuisine, vous devez vous approvisionner auprès des producteurs locaux.

Généralement, il suffit de souscrire à un service d’abonnement pour pouvoir bénéficier de livraisons régulières et saisonnières de produits locaux sans pesticides. Votre menu au restaurant lui aussi sera saisonnier. C’est justement cela le but d’une restauration éthique.

Ainsi, en vous contentant uniquement des produits locaux, vous n’aurez pas à vous déplacer loin de votre région avant de trouver des produits alimentaires. Vous contribuez à votre façon à la réduction de la consommation en carburant nécessaire pour la culture hors saison et à la promotion de l’agriculture biodynamique ou raisonnée.

En ce qui concerne la conservation de ces produits, les spécialistes de la cuisine responsable conseillent d’utiliser de la cuisine sous vide et des cellules de refroidissement. Comme cela, vous êtes assurés  que les produits alimentaires seront conservés un peu plus longtemps. Pour ce qui est des mites alimentaires, vous devez les mettre dans le vrac. C’est la meilleure alternative aux pailles en plastique.

Proposer des menus respectueux de l’environnement et limiter le gaspillage de nourriture

La production et la consommation de viande génère une forte production de gaz à effet de serre. Donc, en proposant moins de viande dans le menu de votre restaurant, vous contribuez à réduire la destruction de la couche d’ozone.

Les restaurants qui proposent du poisson au menu doivent de préférence proposer des produits halieutiques issus de la pêche d’une eau profonde locale. Cela s’appelle de la pêche durable. Bien évidemment, il importe de respecter les quotas prélevés aux dates définis.

Pour limiter le gaspillage alimentaire dans un restaurant, même les restes de nourritures doivent avoir une finalité autre que le dépotoir. Ils doivent être revalorisés grâce au compostage pour servir de biocarburant pour les moteurs. Vous pouvez faire mieux en fournissant aux fermes de poulets locaux ou réformées ou aux fermes de cochons des restes de nourritures bio.

Une autre idée plutôt inhabituelle  qui pourrait ne pas plaire à tous vos clients consiste à faire payer ceux qui ne terminent pas leur assiette. Vous devez également éviter de proposer dans votre restaurant un buffet. Très souvent, la nourriture ne finit pas avant la fermeture des portes. 

Bonne pratique au restaurant : comment faire de la cuisine éthique ?