Luthier Paris : un artisan d’art maîtrisant les subtilités de l’instrument de musique

Depuis toujours, la musique vous intéresse et vous aide à vous exprimer. Elle accompagne nos vies depuis des millénaires mais comment sont conçus les instruments que nous connaissons ?

Découvrez les caractéristiques d’un métier d’art trop souvent dans l’ombre : la lutherie.

Luthier Paris : qui est-il ?

Un luthier fabrique, répare et entretien les instruments de musique généralement à cordes comme un violon et son archet, un violoncelle, une contrebasse ou l’instrument à cordes le plus fréquent : la guitare (classique ou guitare électrique).

Parmi les instruments moins courants que l’on peut trouver ou apporter pour restauration par les luthiers on compte un grand nombre d’instruments apparentés à la musique de chambre cousins, de la guitare que nous connaissons : le luth, le théorbe ou la viole de gambe, la cithare, le banjo, la mandoline, la vielle, le ukulélé mais aussi l’épinette, la harpe ou la lyre.

Il est en capacité de remettre en état ou de produire des instruments à cordes pincées ou frottées pour accompagner les musiciens dans leur pratique. En atelier de lutherie, on va remêcher les archets, ajuster et régler les cordes graves et aiguës pour accéder à une bonne sonorité, on va redresser le chevalet, on contrôle l’accordage, l’état de la frette et la table d’harmonie pour s’assurer qu’elle reçoit bien la vibration, etc.

Le luthier est en partie musicien, il possède un sens aigu de la précision et de l’observation pour manipuler avec précaution des instruments anciens, parfois âgés de plusieurs centaines d’années.

Ce métier appartient au domaine de l’artisanat, il implique donc un cursus d’apprentissage assez long. Il requiert également de posséder des connaissances sur les instruments à cordes frottées et les instruments à cordes pincées pour leur permettre d’émettre des sons justes et agréables à l’ouïe.

Luthier Paris : un savoir-faire adapté à chaque genre d’instrument

La fabrication d’un instrument du quatuor à cordes se veut méticuleuse et encadrée par quelques consignes importantes. Le luthier que nous connaissons le plus est sûrement l’atelier Stradivarius, la fameuse entreprise spécialisée dans les violons, cependant nombreux sont à leur compte et se satisfont de leur réputation locale, c’est un métier de proximité.

Le professionnel découpe en premier lieu un moule dans une pièce de bois (érable, épicéa, ébène), il construit l’instrument à corde, il appose le fond plat sur lesquelles il va poser les ouïes et coller la table pour ensuite installer le manche. 

Sur la caisse de résonance, il colle le manche de l’instrument et travaille le sillet et la touche pour pouvoir jouer au mieux. Enfin il applique un vernis, pour la musique à cordes on conseille d’appliquer également de la colophane pour le crin de l’archet. En plus des guitares, certains artisans d’art travaillant le bois peuvent proposer de créer un hautbois ou une flûte à bec. Le luthier peut remettre en état des instruments historiques, il est fin connaisseur des instruments traditionnels de la Renaissance. Il a étudié les étapes clés de la musique symphonique, de sa naissance en Allemagne et de son déploiement en France. 

Il a étudié les périodes comme le XVIIIe siècle où le violon baroque était accompagné du continuo des contrebasses pour donner vie à la musique classique. Mais il connaît également le fonctionnement d’un violon électrique ou d’une guitare électrique.

Son savoir concernant l’organologie musicale est un atout majeur pour sa fabrication d’instruments et leur restauration. Ainsi, le travail en lutherie appartient aux métiers d’art par sa finesse, il nécessite de la patience et de la rigueur. Mais également des connaissances musicales approfondies pour apporter un service de qualité aux violonistes, aux guitaristes, mais également les passionnés d’instruments baroques et atypiques.

Luthier Paris : un artisan d’art maîtrisant les subtilités de l’instrument de musique

Laisser un commentaire