Créer une maison de santé contre la désertification médicale

À l’initiative du gouvernement et encouragée par la communauté de communes et l’agence régionale de santé, la création des maisons de santé est soutenue financièrement pour favoriser un égal accès aux soins depuis les villes jusqu’aux campagnes.

Les centres de santé ont pour vocation de permettre l’accès aux soins de premier recours et aux soins pluridisciplinaires en tant que soins de proximité, en plus du médecin-traitant. En milieu rural, la désertification est de plus en plus répandue face à une démographie médicale en chute libre. Il était donc essentiel et urgent de développer ce mode d’exercice pour une prise en charge des patients de meilleure qualité grâce à une coordination des soins efficace.

Créer une maison de santé : la promotion de la santé avant tout !

Les médecins généralistes et les jeunes médecins pratiquent de plus en plus ces regroupements de professionnels généralistes et spécialistes pour favoriser les actions de santé publique mais surtout pour relancer une médecine de proximité en cours d’extinction. Travailler ensemble devient le maître mot de ces personnels soignants pour offrir à leurs patients une meilleure organisation des soins autour d’un projet de santé. Pour lutter contre la désertification, le regroupement des professionnels libéraux est un atout non négligeable pour la survie de l’offre médicale en milieu rural. Des consultations de médecine générale d’urgences aux consultations spécialisées, des analyses médicales en passant par l’accès aux soins spécialisés des kinésithérapeutes, dentistes, podologues, sages-femmes, chirurgiens-dentistes, ostéopathes, chirurgiens et diététiciennes… les équipes de soins se coordonnent pour offrir un suivi et une qualité des soins adaptées aux besoins des campagnes.

L’éducation thérapeutique y est favorisée par la mise à disposition pour le public des soins paramédicaux dans les mêmes établissements de santé que les médecins généralistes regroupés en pôles de santé. L’offre de soins est alors globalisée et coordonnée au sein même du centre de santé tout en assurant une permanence des soins grâce au travail d’équipe, du lundi au vendredi et même les jours fériés en cas de besoin. Les conditions d’exercice sont simplifiées, certains médecins salariés en retirent de grands bénéfices comme les nouveaux modes de rémunération et comme le partage des heures de travail et des disponibilités.

Créer une maison de santé de proximité : une prise en charge coordonnée !

Améliorer l’offre de soins est l’objectif principal de la mise en place de ces structures de santé grâce au financement de la sécurité sociale, pour la santé du territoire. Les professionnels médicaux s’alliant ensemble proposent une continuité des soins s’imprimant dans un parcours santé indispensable à certaines pathologies comme les maladies chroniques nécessitant l’intervention de plusieurs médecins spécialistes comme le masseur-kinésithérapeute, une diététicienne ou l’orthophoniste en plus des médecins libéraux. Les activités de soins sont coordonnées pour un meilleur suivi thérapeutique et l’équipe de soins s’organise à la façon des personnels en centre hospitalier pour offrir des services de santé adaptés aux besoins de la patientèle, des soins primaires aux infirmiers en passant par les analyses médicales et la rééducation. La vaccination et la réadaptation fonctionnelle ne sont pas en reste puisqu’elles peuvent tout à fait s’inclure avec les professionnels des soins de santé et contribuer à la limitation des déserts médicaux.

Pour conclure, les professionnels de santé libéraux regroupés en maison de santé peuvent tout à fait choisir des équipes pluridisciplinaires adaptées aux besoins des lieux concernés tout en étant soutenus par les budgets du ministre de la Santé. Ces communautés professionnelles sont un levier extraordinaire pour lutter contre la désertification médicale et renforcer l’accès aux soins d’une population vieillissante nécessitant des soins de façon coordonnée. Le parcours de santé est alors grandement simplifié grâce à la présence de ces centres de santé où les professions médicales sont à la disposition de la patientèle de campagne. Le pôle santé a un grand rôle à jouer dans les années qui viennent, regroupant médecins, ostéopathes, kinésithérapeutes, soins infirmiers et quelques fois rendez-vous de télémédecine ou médico-sociaux. Les professions de santé ont pour vocation d’aider les patients dans leur démarche de soins et elles sont tout à fait avantageuses pour les populations lors de ce regroupement de professionnels.

Créer une maison de santé contre la désertification médicale