Design thinking exemple : méthode d’analyse innovante !

Le design thinking est une méthode de « pensée design » désigne le processus d’une méthode collaborative qui s’appuie sur une analyse des besoins réels en se basant sur l’empathie, donc centrée sur l’humain.

Cette technique innovante est utilisée par les grandes entreprises aujourd’hui en mettant en avant l’intelligence collective, la co création et l’étude de faisabilité des projets innovants pour résoudre des problèmes. Le but étant de générer des idées, de nouvelles idées surtout en vue d’améliorer l’expérience-client par la résolution de problèmes en proposant des solutions innovantes. Plusieurs étapes-clés sont indispensables à la mise en place de cette démarche design dont voici les cinq étapes : la phase de compréhension, la phase d’analyse, la phase d’idéation, la phase prototypage et enfin la phase test. L’objectif innovant étant de réduire les risques et les incertitudes tout en optimisant l’expérience des utilisateurs lors d’un processus de conception collaborative.

Design thinking exemple : le processus d’innovation dans la gestion de projet !

L’objectif est surtout de proposer de nouveaux produits innovants en utilisant le retour de l’expérience utilisateur comme le font les entreprises de transformation digitale. Pour innover, les solutions créatives sont les meilleures et la démarche design fonctionne à merveille ! Les designers se servent de ce type d’implémentation dans le processus de design pour plus de viabilité et induire un processus d’idéation pour une approche design plus réaliste et co-créative grâce à la génération d’idées collectives dans la définition des besoins des utilisateurs.

La première phase : le processus créatif consiste à appliquer des méthodologies « façon digitale et itérative » en imaginant des scénarios où chaque participant donne son avis avec empathie et devient alors force de proposition avec agilité. La démarche d’innovation est de recueillir les idées des clients sondés grâce à des interfaces à l’ergonomie adaptée pour que les propositions soient créatives et efficaces. Le conseiller en design va pouvoir démarrer la phase d’analyse des idées recueillies et proposer une méthode de restructuration de l’identité visuelle, du produit ou du service concerné pour améliorer la compétitivité. Le management tient une grande place car le brainstorming doit être dirigé tout en laissant émerger les idées de l’usager et garder les approches créatives qui permettront d’imaginer des concepts et d’améliorer l’expérience de l’utilisateur.

La créativité des employés au service de leurs idées, de leurs besoins et de ceux des clients !

La production d’idées de la part des employés qui doivent entrer dans ce nouvel état d’esprit favorise une culture d’entreprise saine dont le but est de trouver des solutions originales visant à optimiser le parcours clients. Faisant suite à des sessions de créativité visant à faire émerger les besoins, le management de la créativité va laisser émerger des pistes, des points de contact permettant de réajuster avec agilité et de proposer de nouvelles versions : c’est la quatrième phase, celle du prototypage, de façon agile en choisissant les meilleures maquettes et les développer en petites quantités pour pouvoir passer à la phase test. Les prototypes seront ainsi proposés pour être expérimentés lors des tests utilisateurs. La créativité des équipes permettra de valider ou non leurs méthodes créatives en fonction des résultats obtenus. L’itération du processus de création entre alors en jeu comme facilitateur de production d’idées créatives visant à expérimenter divers projets.

Ces méthodes agiles permettent de faire un brainstorming régulier sur des cahiers et d’user de créativité régulièrement pour adopter des approches innovantes laissant émerger des solutions quelques fois inattendues. Ce travail collaboratif de pensée créative permet aux concepteurs d’affiner leurs recherches et de proposer une solution convergente vers la satisfaction de l’utilisateur final. De la maquette aux visuels, cela permet de formaliser de manière empathique, l’innovation par le design. Créativité font alors bon ménage où chaque startup y trouve son compte car la méthode centrée utilisateur a fait ses preuves. L’innovation collaborative émerge et chaque séance de créativité appliquée génère davantage d’idées donc d’avantage de solutions prometteuses.

La définition d’un business-model unique et d’un point de vue design adapté à chaque projet pour réaliser des supports créatifs

Le thinking design désigne le processus par lequel les startups se servent d’une démarche de créativité dans un écosystème digital pour une innovation méthodologique qui fera émerger des idées lors des ateliers de créativité. Cette méthode créative va faire émerger des solutions qui prendront vie lors des prototypages proposés aux utilisateurs dans la phase de test. C’est une grande innovation sociale que d’intégrer des équipes créatives au sein de l’entreprise, qui par leurs motivations vont participer activement aux projets d’innovation d’un produit ou d’un service.

La créativité collective est ici au centre des préoccupations pour impliquer les utilisateurs, permettant une expérience unique dans un environnement créatif. Créativité et innovation peuvent servir autant au packaging qu’au design produit, au design social comme à la signalétique. Les testeurs vont faire émerger des idées par intuition qui serviront à concevoir un design nouveau par exemple. Stimuler la créativité par un travail centré sur l’utilisateur ne peut être que prometteur. Pour innover rapidement, faites un design thinking dans une démarche de créativité singulière et efficace !

Design thinking exemple : méthode d’analyse innovante !