Passer son permis : une préparation pratique nécessaire

Passer son permis B permet de conduire une voiture en toute légalité. Toutefois, pour pouvoir passer votre permis, vous devez être âgé d’au moins 18 ans et vous inscrire pour préparer l’examen de conduite et du code de la route dans une auto-école.

Une fois réussi, vous obtenez le certificat (CEPC) en attendant la délivrance de votre permis. Votre document certifiant votre obtention du permis B est valable pendant 15 ans. À ce terme, il faudra le renouveler.

Passer son permis : les étapes à suivre

Passer son permis B est obligatoire pour avoir le droit de conduire une voiture dont le poids total autorisé en charge (PTAC) est inférieur ou égal à 3,5 tonnes. De fait, le permis vous donne aussi le droit de conduire les :

  • Tricycles à moteur (catégorie L5e),

  • Motocyclettes légères (pas plus de 125 cm3 dont la puissance ne dépasse pas 11 KW) à condition d’avoir le permis B depuis plus de 2 ans + une formation d’au moins 7 heures.

Avant de s’inscrire pour passer son permis B, deux possibilités se présentent :

  • Soit s’inscrire au permis de conduire pour la catégorie B, en auto-école. Cette dernière se chargera de votre inscription en préfecture.

  • Soit choisir de passer son permis B en candidat libre. Alors, il faut faire sa demande d’inscription directement depuis le site de l’ANTS.

Il faut avoir au minimum 17 ans le jour de l’inscription ou 15 ans en cas d’apprentissage de la conduite accompagnée. Pour le permis B, il faut avoir l’attestation de sécurité routière (ASR) ou de l’attestation scolaire de sécurité routière 2 (ASSR2).

En cas de problèmes de santé, il est obligatoire de se soumettre à un contrôle médical auprès d’un médecin agréé par le préfet du département du lieu de résidence.

Le dossier d’inscription doit notamment comprendre :

  • Une attestation de domicile,

  • Une photo numérique d’identité,

  • un certificat individuel de participation à la journée défense et citoyenneté (JDC) ou l’attestation provisoire en instance de convocation à la JDC ou l’attestation individuelle d’exemption, et ce pour les français âgés de moins de 25 ans,

  • un justificatif de régularité du séjour ou une preuve de votre présence en France depuis au moins 6 mois, pour les étrangers,

Il peut, cependant, être exigé d’autres documents complémentaires :

  • Avis médical en cas de contrôle médical obligatoire,

  • Copie de l’injonction de restitution du permis de conduire, et ce en cas de perte de la validité du permis pour solde de points nul ;

  • Copie du jugement en cas d’annulation judiciaire du permis.

La formation pour passer son permis comprend une séquence hors circulation (HC) et une séquence en circulation (CIR). Elle est assurée par une auto-école ou par une association d’insertion ou de réinsertion sociale ou professionnelle agréée. Au terme de cette formation et cas d’avis favorable, le certificat d’examen du permis de conduire (CEPC) est délivré. Ce dernier accompagné d’un titre d’identité, sert de permis de conduire pendant 4 mois. Passée cette période, la demande du permis s’effectue sur le site de l’ANTS. Or, en cas d’échec à l’examen, la mention ”INSUFFISANT” au bas du carnet des compétences est mentionnée, accompagnée des raisons qui la justifient. Par conséquent, il faut attendre le délai de 2 jours pour se présenter à l’étape suivante.

Passer son permis : privilégier le passage en auto-école

Passer son permis de conduire dans une auto-école reste la solution la plus choisie. En effet, la formation au permis en auto-école permet au candidat d’être accompagné pour bien apprendre à conduire. De même, apprendre le Code de la route en auto-école est plus facile car il y existe plusieurs supports qui l’expliquent et le mettent en lumière.

Dans la cadre d’une auto-école ou école de conduite, on parle de conduite supervisée grâce à un accompagnateur qui vous permet d’apprendre à conduire de manière pratique et pas seulement théorique. De plus, vous pouvez faire autant de cours de conduite que vous le souhaitez. L’auto-école facilite et prépare les candidats à l’examen du permis de manière optimale.

Vous pouvez également y passer un permis de conduire accéléré dans le cadre d’un stage accéléré ou encore passer le permis moto pour conduire une moto qui l’exige. Bref, c’est l’endroit idéal pour se préparer à l’examen pratique de conduite.

Passer son permis : une préparation pratique nécessaire