Chaussures françaises : pourquoi les marques de chaussures made-in France renaissent ?

Entre tradition et innovation, la réputation de la production made-in France n’est plus à faire.

Elle se dénote avec brio grâce à tout le savoir-faire des fabricants français et permet de limiter la consommation d’énergie grâce à la proximité de la production. 

Chaussures françaises : pourquoi investir dans le made in France ?

Plus d’une centaine d’entreprises composent le marché de la chaussure française. À côté de l’activité massive des pays d’Asie, les grandes marques Françaises sont de plus en plus nombreuses à prôner le MIF pour l’aspect green mais aussi pour pratiquer l’export. 

La collection de chaussures française a subi une baisse conséquente lorsque les productions ont fait appel à la concurrence asiatique pour réaliser des économies lors de la mondialisation du marché. Des marques comme Louboutin, Puma, Adidas, Hilfiger, etc. Se sont fait une place dans notre dressing en implantant leurs produits incontournables en France. L’arrivée des modèles de chaussures étrangers ont fait du développement des petites marques locales, une mission périlleuse. 

Des modèles comme les Nike Air ou Nike Air Max, les Adidas Superstar,  ont fait leur apparition et ont conquis une grande part de l’activité. 

Chaussures pour femmes ou chaussures pour hommes, il existe de nombreux modèles pour toutes les occasions sur lesquels se développer, tout dépend de la destination de sa gamme de chaussures

  • les chaussures basses : les sandales, les derbys ou derbies, les mules, les nu-pieds, les tongs, les spartiates, les ballerines ou les mocassins,
  • Les chaussures confortables : baskets basses converse, chaussures de running et autres chaussures de sport, chaussons, paires de chaussures fourrées, crocs,
  • Les chaussures chaudes : bottines, bottes ou boots, baskets montantes ou cuissardes,
  • Les chaussures élégantes : toutes les chaussures ayant des talons, talons hauts ou chaussures à talons compensés, escarpins à talons, sandales à talons, talons-aiguilles.  

Chaussures françaises : des accessoires de mode éthiques et confortables 

La qualité et le confort ont fait place à la productivité et au marketing, cependant la chaussure française n’avait pas dit son dernier mot. Quelques marques ont maintenu une activité florissante toutes ces années, on pensera à la marque des Tropéziennes née à St Tropez, ou encore à la marque Bocage qui a vu le jour en Vendée.

Désormais l’industrie de la chaussure française est en effervescence, le consommateur prend petit à petit conscience des conséquences de la délocalisation des usines de production.

Les clients sont de plus en plus consciencieux lors de leurs achats, favoriser le fabrication d’une paire de chaussures en France, c’est participer à des projets liés aux dernières tendances, c’est découvrir des projets totalement innovants comme peuvent en attester les cuirs végétaux, les matières recyclées comme le plastique ou le caoutchouc.

Le consommateur réalise rapidement que les chaussures tendances qu’il convoite sont créées par de jeunes entrepreneurs déterminés ou par des marques installées depuis des dizaines d’années et qui possèdent une réputation indétrônable. 

Opter pour des chaussures de marque française permet une transparence et une éthique incomparable, surtout avec le schéma de surproduction actuel qui commence à montrer ses limites. Vendre des chaussures en mettant en avant la responsabilité de l’achat allège la conscience du potentiel acheteur. 

En effet, il ressent une culpabilité moindre au fait de craquer et d’acheter de belles chaussures à une fabrique de chaussures de qualité, locale et transparente. Il se sent engagé dans la lutte contre la surconsommation et les mauvaises conditions de travail des employés à l’étranger. 

S’engager dans le mouvement de la chaussure française, c’est répondre à une demande en pleine transformation : la consommation diminue pour faire la part belle à la qualité.

Chaussures françaises : pourquoi les marques de chaussures made-in France renaissent ?